Du 1 octobre au 30 novembre 2022

Célébration dominicale de la Parole ou ADACE

Alors que les fidèles sont habitués de vivre une célébration eucharistique (ou une messe) lorsqu’ils se présentent à l’église, il arrive quelques fois durant l’année que ce soit plutôt une célébration dominicale de la Parole (ou une ADACE) qui se vit.


Pourquoi tenir des célébrations dominicales de la Parole (ou des ADACE)?

Devant le manque de ressources presbytérales dû au vieillissement des prêtres conjugué au manque de relève, il y a de moins en moins de prêtres disponibles afin d’assumer les célébrations eucharistiques durant les fins de semaine. Cette situation s’accentue lors de certaines périodes de l’année, notamment au temps de Noël où il y a beaucoup de messes le 24 décembre dans les églises et le temps estival où plusieurs prêtres prennent leurs vacances.

Devant l’impossibilité parfois d’assurer une célébration eucharistique (ou une messe), au lieu d’annuler tout simplement le rassemblement par manque de prêtres, il existe dans l’Église une alternative, une belle alternative, la célébration dominicale de la Parole (ou une ADACE qui signifie Assemblée Dominicale en Attente de Célébration Eucharistique).


Mais qu’est-ce qu’une célébration dominicale de la Parole (ou une ADACE)? Quelle est la différence entre cette dernière et la célébration eucharistique (ou une messe)?

La célébration est animée par un diacre permanent, un agent ou une agente de pastorale ou une personne laïque baptisée, femme ou homme, formée. La célébration dominicale de la Parole se déroule comme suit:

  1. L’ouverture de la célébration débute par le signe de la croix, la préparation pénitentielle, le Gloire à Dieu et une prière d’ouverture.
  2. La liturgie de la Parole est composée d’une première lecture, d’un psaume, d’une deuxième lecture, de l’acclamation à l’Évangile, d’un commentaire de la Parole sur les textes proclamés, de la profession de foi, de la prière universelle et de la quête.
  3. La prière de louange au Seigneur suit immédiatement la liturgie de la Parole.
  4. Le rite de la communion est composé du Notre Père, de la distribution du pain eucharistique par les ministres extraordinaires de la communion, d’une prière après la communion.
  5. La conclusion de la célébration est formée des annonces à faire à la communauté, de la bénédiction et de l’envoi.

La différence entre une célébration dominicale de la Parole (ou une ADACE) et une célébration eucharistique (ou messe), c’est qu’il n’y a pas de prêtre et de liturgie eucharistique (consécration du pain et du vin). Pour le reste, c’est pratiquement similaire en tout point à ce que les fidèles sont habitués de vivre dans une célébration eucharistique (ou messe).

Dans l’avenir, il y aura de plus en plus de célébrations dominicales de la Parole (ou d’ADACE) dans nos églises. Les fidèles sont invités à se rassembler dans les églises les fins de semaine même en l’absence d’un prêtre et donc d’une célébration eucharistique (ou messe) en vivant ce type de célébration. Comme Jésus le dit dans l’Évangile: « En effet, quand deux ou trois sont réunis en mon nom, je suis là, au milieu d’eux. » (Matthieu 18,20)